Change font size:

Zoom

  • Increase
  • Decrease
  • Normal

Current Zoom: 100%

Assurance-emploi

Language
Step 1: Choose language Step 2: Choose from available formats and options
Available formats and options

Si j’ai été congédié(e) ou que j’ai quitté mon emploi volontairement, qu’arrive-t-il lorsque je demande des prestations d’AE ?

Si vous avez été congédié(e) ou que vous avez quitté votre emploi volontairement, vous devrez répondre à des questions, en remplissant un formulaire particulier, lorsque vous demanderez des prestations d'AE.

Si vous avez quitté votre emploi volontairement, on vous demandera, à la fois :

  • pourquoi vous avez démissionné
  • si vous avez tenté de régler les problèmes au travail avant de quitter
  • si vous avez tenté de trouver un autre travail avant de démissionner

Si vous avez été congédié(e), on vous demandera :

  • les motifs de votre congédiement
  • si vous aviez reçu des avertissements
  • si vous avez tenté de régler les problèmes

Quand vous aurez rempli votre formulaire, des agents de l'AE pourront vous poser certaines questions. Cet entretien pourra se tenir par téléphone ou en personne. Les agents de l'AE peuvent également communiquer avec votre employeur. Ils déterminent ensuite si vous avez quitté votre emploi sans justification ou si vous avez été congédié(e) pour inconduite.

Si les agents de l'AE concluent que vous avez été congédié(e) pour inconduite ou que vous avez démissionné sans justification, ils vous envoient une lettre déclarant que vous êtes « exclu(e) » du bénéfice des prestations d'AE régulières. Cela dit, vous pourriez être encore admissible aux prestations spéciales dont il est discuté à la Puis-je obtenir certaines prestations d'AE spéciales si j'ai reçu une pénalité ou que j'ai été exclu(e) du bénéfice des prestations ?

La lettre vous informe aussi que, si vous voulez contester la décision, vous disposez d'un recours : demander que des représentants de l'AE procèdent à une révision — une telle procédure est aussi appelée « nouvel examen » ou « réexamen » — de la décision. Une telle demande doit être présentée par écrit dans les 30 jours. Pour obtenir plus d'information sur cette question, voir Comment demander une révision ?