Change font size:

Zoom

  • Increase
  • Decrease
  • Normal

Current Zoom: 100%

Les prêts sur salaire

Language
Step 1: Choose language Step 2: Choose from available formats and options
Available formats and options

Qu'arrive-t-il si je ne peux acquitter le prêt?

Si vous n'acquittez pas le prêt en temps voulu, le prêteur peut ajouter des frais de retard et d'autres frais à votre prêt. Il peut aussi vous réclamer les intérêts pour la période écoulée après la date d'échéance. Le taux d'intérêt annuel appliqué peut aller jusqu'à 60 %. Avec ces frais additionnels, votre prêt sera encore plus difficile à rembourser. De plus, votre banque vous facturera probablement des frais si votre compte ne contient pas suffisamment d'argent pour effectuer le paiement.

Le prêteur sur salaire peut transmettre votre dossier à une agence de recouvrement. Dans une telle situation, votre pointage de crédit baisse et il vous devient plus difficile d'obtenir des prêts dans l'avenir.

Le prêteur peut vous poursuivre devant la Cour des petites créances. Si le prêteur obtient gain de cause, le tribunal pourrait lui permettre de prendre possession d'une partie de votre argent ou de vos biens. Le tribunal pourrait aussi autoriser le prêteur à saisir de l'argent directement sur votre chèque de paye. Cette mesure est appelée « saisie-arrêt de salaire ».

Si vous n'êtes pas capable d'acquitter le prêt en temps voulu, la meilleure chose à faire est de communiquer avec le prêteur pour tenter d'établir, avec lui, un nouveau plan de remboursement. Toutefois, le prêteur n'a pas le droit de vous accorder de nouveau prêt tant que le prêt existant n'a pas été acquitté.

Règles que doit suivre le prêteur dans le cas où vous n'acquittez pas le prêt

Si votre prêt est « en souffrance » — expression qui signifie que vous avez manqué d'effectuer un paiement —, le prêteur peut communiquer avec vous par téléphone ou même en personne. Le prêteur peut seulement prendre contact avec vous : au cours de la période du lundi au samedi, entre 7 h et 21 h ; et le dimanche, entre 13 h et 17 h. Le prêteur n'a pas le droit de vous contacter les jours fériés ni de vous contacter plus de 3 fois au cours de toute période de 7 jours.

Le prêteur sur salaire n'a pas le droit de vous menacer ni d'utiliser de jurons à votre endroit; il ne peut user d'intimidation pour vous faire payer; et il n'est pas autorisé à vous harceler.

Si le prêteur est incapable d'entrer en contact avec vous, il peut téléphoner à vos amis, à votre famille et à votre employeur pour tenter de découvrir comment vous joindre. Cela dit, le prêteur n'a pas le droit de demander d'autres renseignements, quels qu'ils soient, à ces personnes, non plus que de leur communiquer d'information concernant votre prêt.