COVID-19: obtenez des renseignements sur le droit et les services juridiques sur JPP

Pour modifier la taille de la police:

Zoom

  • Increase
  • Decrease
  • Normal

Current Zoom: 100%

Connaissez-vous une femme victime de violence ? Guide sur les droits que reconnaît la loi

Language
Étape 1 : Sélectionner une langue Étape 2 : Sélectionner un mode de présentation
Support, format, type de publication

À quel moment une société d’aide à l’enfance sera-t-elle jointe?

Selon la loi, quiconque pense qu’un enfant est maltraité ou risque de l’être doit faire un signalement à une société d’aide à l’enfance (SAE). La SAE est un organisme du gouvernement qui est chargé de protéger les enfants contre les risques d’abus et de mauvais traitements.

Les mauvais traitements peuvent comprendre la violence physique ou psychologique, les abus de nature sexuelle et la négligence. Ils peuvent aussi comprendre le risque qu’un enfant soit témoin d’une forme de violence familiale, même s’il n’est pas lui-même physiquement maltraité.

Les enseignants, les médecins, les conseillers, les voisins ou les membres de la famille peuvent téléphoner à la SAE. Pour la plupart des professionnels qui travaillent avec les enfants, l’omission de faire ce signalement constitue une infraction. Cela signifie que, lorsque vous parlez à un professionnel ou à un fournisseur de services, cette personne devra faire un signalement à la SAE si elle croit que votre enfant risque d’être maltraité. Ainsi, les services policiers sont tenus de signaler toute préoccupation à un SAE.

Cependant, les avocats ne sont pas tenus de faire ce signalement au même titre que les autres professionnels.