COVID-19: obtenez des renseignements sur le droit et les services juridiques sur JPP

Pour modifier la taille de la police:

Zoom

  • Increase
  • Decrease
  • Normal

Current Zoom: 100%

Les pouvoirs de la police : interception, fouille et perquisition

Language
Étape 1 : Sélectionner une langue Étape 2 : Sélectionner un mode de présentation
Support, format, type de publication

Si la police demande d'entrer chez moi, quels sont mes droits?

À moins de détenir un mandat, les policiers ont, en règle générale, besoin d'une permission pour entrer chez vous. Il y a une exception à cette règle dans certaines situations d'urgence (voir Dans quelles situations d'urgence la police peut-elle pénétrer chez moi?). La permission d'entrer peut être donnée par vous ou par une autre personne — habituellement, un adulte — qui a le pouvoir d'autoriser les policiers à entrer.

Si vous ne voulez pas que des policiers pénètrent chez vous, dites-le-leur. Si vous ne dites rien, ils risquent d'interpréter votre silence comme une acceptation. Si des policiers entrent chez vous pour faire une perquisition et qu'ils vous arrêtent ou vous détiennent, ils doivent vous aviser de votre droit de contacter un avocat.

N'oubliez pas que si des policiers entrent chez vous sans permission, vous ne devez pas tenter de les en empêcher. Dites-leur que vous voulez téléphoner à un avocat immédiatement.