COVID-19: obtenez des renseignements sur le droit et les services juridiques sur JPP

Pour modifier la taille de la police:

Zoom

  • Increase
  • Decrease
  • Normal

Current Zoom: 100%

La demande fondée sur des considérations d’ordre humanitaire (CH) et la demande d’asile : en quoi diffèrent-elles ?

Language
Étape 1 : Sélectionner une langue Étape 2 : Sélectionner un mode de présentation
Support, format, type de publication

Quels dangers le retrait d'une demande d'asile comporte-t-il ?

Pour un demandeur ou une demandeure qui fait l'objet d'une mesure de renvoi conditionnelle, le retrait de la demande d'asile peut entraîner le renvoi du Canada. La raison : si une mesure de renvoi est déjà prononcée au moment où la demande est renvoyée devant la CISR, cette mesure prend effet au moment où la demande est retirée.

La personne qui dépose une demande CH n'obtient pas, de ce fait, le droit de demeurer au Canada jusqu'au prononcé d'une décision concernant sa demande. De plus, il y a plusieurs motifs pour lesquels une personne risque de ne pas avoir le droit de présenter une demande CH. Il est donc important d'obtenir des conseils juridiques avant de retirer une demande.

Lorsqu'un demandeur ou une demandeure d'asile retire sa demande, il ou elle perd le droit de présenter une demande d'asile. Cette personne est privée du droit de présenter une autre demande, mais ce n'est pas tout : le rétablissement d'une demande qui a été retirée est très difficile à obtenir.

De plus, le demandeur ou la demandeure sera incapable d'obtenir des prestations de santé sous le régime du Programme fédéral de santé intérimaire.