Pour modifier la taille de la police:

Zoom

  • Increase
  • Decrease
  • Normal

Current Zoom: 100%

Maltraiter une personne âgée : Le crime caché

Language
Étape 1 : Sélectionner une langue Étape 2 : Sélectionner un mode de présentation
Support, format, type de publication

Qui sont les victimes?

La plupart des aînés maltraités jouissent de toutes leurs facultés mentales et sont en mesure de prendre leurs propres décisions. La plupart d'entre eux sont capables de prendre soin de leur santé et n'ont pas besoin de soins constants. On ne devrait jamais supposer qu'une victime souffre d'incapacité mentale du seul fait qu'elle est âgée.

S'il est vrai que les victimes dépendent souvent d'une façon ou d'une autre de ceux qui les maltraitent, leur dépendance ne découle pas nécessairement d'une incapacité mentale ou d'une fragilité physique. Par ailleurs, les personnes âgées qui souffrent d'une incapacité mentale ou physique sont plus facilement en proie à des mauvais traitements.

Dans certaines situations, les mauvais traitements envers une personne âgée par son conjoint ou son partenaire intime, constituent de la violence familiale.

Toutes les personnes âgées peuvent subir de mauvais traitements, mais les préjudices corporels les plus graves sont le plus souvent infligés à des femmes.

La ressource de CLEO intitulée Connaissez-vous une femme victime de violence? Guide sur les droits que reconnaît la loi contient des renseignements d'aide et les coordonnées d'organismes auxquels les femmes victimes de violence familiale peuvent avoir recours.

Isolement et mauvais traitements vont de pair. Beaucoup de victimes sont isolées de leurs amis, de leurs voisins et des membres de leur famille.